Julien Binz ouvre un restaurant à Ammerschwihr


Julien Binz ouvre un restaurant à Ammerschwihr
Ce chef étoilé a officié dans plusieurs grandes cuisines alsaciennes depuis des années. Ce mercredi il a enfin ouvert son propre restaurant, à Ammerschwihr, au coeur du vignoble haut-rhinois. Nous avons assisté au tout premier service.

Par Philippe Dezempte / France 3 Alsace


Julien Binz ouvre un restaurant à Ammerschwihr

Encore une bonne adresse à Ammerschwihr. Cette fois-ci, le nouveau restaurant porte le nom de son chef : Julien Binz. Le cuisinier alsacien a choisi de se lancer à 43 ans en s’installant au beau milieu de la route des vins, entouré d’une petite équipe qu’il connaît déjà bien, avec des recettes qu’il maîtrise parfaitement. Il ne faut pas se louper…

En cuisine mercredi, ni tension, ni faux pas, aucune appréhension apparente le jour de l’ouverture. La table d’un des chefs étoilés les plus réputés de la région propose une cuisine gastronomique avec des produits locaux et frais. Julien Binz redémarre donc à zéro et endosse désormais tous les risques sous son nom. Tout se devait d’être impeccable, dès le premier service.

Depuis de nombreuses années, Julien Binz collectionne les distinctions. Élu “Jeune talent Alsace 2006 et Espoir en 2013 ” par le guide Gault et Millau, il se distingue par son parcours auprès de chefs renommés en débutant chez Didier Oudill, Pain Adour et Fantaisie à Grenade-sur-Adour. On se souvient aussi de son passage chez Philippe Gaertner Aux Armes de France à Ammerschwihr déjà. Il y a une vingtaine d’années, il a contribué à l’obtention de la troisième étoile Michelin chez Antoine Westermann au Buerehiesel à Strasbourg puis a secondé Marc Haeberlin à l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern de 1995 à 2000. Chef de cuisine à l’auberge d’Artzenheim entre 2000 et 2006, il est également passé par le Château d’Isenbourg de 2007 à 2009. En mai 2010 il rejoint Richard Riehm au Rendez-vous de chasse à Colmar. Le guide rouge avait alors sanctionné l’arrivée du nouveau chef par le retrait de l’étoile Michelin. Avec sa brigade, Julien Binz était parvenu à reconquérir le macaron une année plus tard en février 2012. En 2013, il est entré dans l’association des Maîtres Cuisiniers de France et a obtienu une troisième Toque au Gault Millau en 2014.