La poire conférence, en bille pochée à la vanille, crème brûlée au safran d’Alsace, glace au thé « Earl Grey »


La poire conférence, en bille pochée à la vanille, crème brûlée au safran d’Alsace, glace au thé « Earl Grey »

Ce dessert se définit par son harmonie. La glace vient alléger la gourmandise de la crème et l’acidulé de la poire. Tout en perspective et en relief, la crème brûlée est réchauffée grâce au safran d’Alsace.

Le chef dépose un sablé aux amandes réconfortant, et installe quelques billes de poire pochées à la vanille et caramélisées. L’association gourmande et régressive de la poire et l’amande fait appel à nos souvenirs, rappelant les tartes de nos grands-mères.

La poire conférence, en bille pochée à la vanille, crème brulée au safran d’Alsace, glace au thé « Earl Grey » ©Nouvelles Gastronomiques

La poire, fruit d’automne, s’allie parfaitement aux saveurs de ce dessert, tant par son côté charnu et fondant que par son goût parfumé et juteux. La glace au thé « Earl Grey » aux arômes de bergamote, vient finaliser l’ensemble harmonieusement, avec sa légère pointe d’amertume.

La glace au thé Earl Grey -Julien Binz ©Nouvelles Gastronomiques

L’accord parfait de nos sommeliers

Pour accompagner cette touche sucrée, François Lhermitte et Elodie Kieffer, nos deux sommeliers, vous proposent un Jurançon doux, du Château Lafitte. Vin en biodynamie qui se compose de Gros Manseng et Petit Manseng. Son élevage de 15 mois sur lies fines apporte de la rondeur et de l’équilibre à cette cuvée qui s’accommode parfaitement au dessert du chef. En bouche, ce vin fleure bon les fruits exotiques et sa fraîcheur souligne l’onctuosité et l’acidulé de la poire. Enfin, sa finale pleine de vivacité et légèrement épicée accompagne généreusement la crème brûlée au safran qui donne de la longueur à l’ensemble, laissant durer le plaisir en bouche.

Réservez votre moment avec nous

Dégustation du nouveau dessert avec l’équipe de salle ©Nouvelles Gastronomiques