Sandrine Kauffer-Binz reçoit la médaille de bronze du tourisme


Sandrine Kauffer-Binz reçoit la médaille de bronze du tourisme

Ce mercredi 4 mai 2022, Frédéric Bierry, le président de la CeA et Nathalie Kaltenbach, président de l’ADT, ont remis  la médaille du tourisme à celles et ceux qui font rayonner l’Alsace.

Il y a quelques semaines, nous étions à la cérémonie du Guide Michelin à Cognac, tous ensemble, pour féliciter François Lhermitte récompensé du prix de la sommellerie Michelin 2022

Jacques Cattin, Sandrine Kauffer-Binz, Frédéric Bierry et Nathalie Kaltenbach ©Good’Alsace

« Ce mercredi, c’est mon épouse, Sandrine qui a été mise en lumière en recevant la médaille de bronze du tourisme », mentionne Julien Binz. « Une distinction décernée par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Cette médaille de la République fait également rayonner le restaurant Julien Binz. A travers elle, c’est son engagement, son sérieux, sa rigueur et son professionnalisme qui sont récompensés.

Frédéric Bierry épingle Sandrine Kauffer-Binz de la médaille de bronze du tourisme ©Good’Alsace

« Je suis fier de son parcours »

Nous avions rendez-vous sur les hauteurs du château du Hohlandsbourg pour cette belle cérémonie organisée par l’ADT. Un moment chargé en émotion pour elle comme pour moi, car on se rend compte du chemin parcouru. À la lecture de son parcours par Marc Lévy, je me suis senti heureux d’avoir vécu et accompagné la naissance et l’évolution de tout son travail. Sandrine a lancé son média il y a bientôt 13 ans. D’abord il portait mon nom, le journal de Julien Binz. Ce média digital était innovant, peut-être en avance sur son temps. Puis, à l’ouverture du restaurant Julien Binz, elle s’est adaptée et l’a fait évoluer, devenant les Nouvelles Gastronomiques.

Sandrine Kauffer-Binz et Frédéric Bierry ©Good’Alsace

Pour toujours se challenger et progresser, elle a créé le magazine papier Good’Alsace il y a deux ans. Là aussi, un pari et un risque financier, mais fort de la reconnaissance et du soutien de la région, des partenaires et de la profession, elle a réussi. Et réussir c’est premièrement s’épanouir et avoir envie chaque matin de remettre l’ouvrage sur le métier. Je suis heureux pour elle, elle le mérite. Quel bonheur d’avoir pu la soutenir et la voir réussir. Cette médaille est une reconnaissance ; celle des institutions, celle de la profession.

La médaille de bronze ©Good’Alsace

Cette reconnaissance fait écho au prix du rayonnement de la gastronomie alsacienne qu’elle avait reçu en 2014, de la région Alsace lors du Congrès des Grandes Tables du Monde à Strasbourg. Aujourd’hui, Sandrine anime une communauté de 100 000 followers. Son métier évolue une nouvelle en devenant journaliste-influenceuse. C’est un bel accomplissement.

Elle a rayonné de bronze aux côtés de 12 autres personnalités. Toutes les personnes médaillées avaient un point commun, la passion, l’humilité, et dans une même aspiration, celle de faire rayonner notre belle région. Je suis fier aussi de la voir aux côtés de tous ces acteurs, inspirants, comme notre ami Olivier Nasti, Meilleur Ouvrier de France, deux étoiles Michelin au Chambard, qui a décroché la médaille d’argent du tourisme.

Olivier Nasti et Sandrine Kauffer-Binz ©Good’Alsace

C’est aussi un atout pour le restaurant

Sandrine est également mon associée. Nous formons un duo complémentaire dans la vie comme pour le restaurant. Il y a 7 ans, nous nous sommes lancés dans une nouvelle aventure, avec l’ouverture du restaurant Julien Binz. J’ai l’habitude de dire qu’ici, je ne fais que la cuisine et que tout le reste est signé Sandrine… Elle a composé l’ambiance de notre maison, réussissant à créer un univers en harmonie avec ma cuisine et mon identité culinaire, transportant chaque client sur une partition qui nous ressemble.

Grâce à sa double casquette, elle me fait avancer au quotidien. Sa vision globale du métier ouvre de nouveaux horizons, des pistes de réflexion qui permettent aussi des remises en question constructives, notamment sur le management ou la relation-client.

Catherine Million et Sandrine Kauffer-Binz ©Good’Alsace

Sandrine est immergée depuis une vingtaine d’années dans le monde de la gastronomie et vit désormais totalement l’expérience. Grâce à son imprégnation, en immersion, sa plume est pertinente aux yeux de la profession et fait rêver avec ses photos et vidéos, les gourmets.

Dès notre ouverture il y a bientôt 7 ans, son rayonnement nous a apporté beaucoup de visibilité, en parfaite complémentarité avec mon parcours également. Une visibilité qu’elle souhaite aussi donner à nos collaborateurs, depuis le début Sandrine fait briller nos talents comme pour François récemment. Ayant évolué 25 ans dans le métier, je suis content de voir qu’elle met en avant nos équipes qui font partis de la famille du restaurant et de son histoire.

Julien Binz